Le mea-culpa d'Alkhassane

Dans l'article relatant les résultats obtenus par nos représentants aux Inters de Cross, nous vous faisions état de l'attitude d'Alkhassane lors de sa victoire en Cadets.

Le garçon est intelligent et a vite compris que son attitude avait pu choqué. Aidé en cela par ses coaches Tristan et Rachid qui au delà de l'encadrer techniquement, et bien en plus, ont pour objectif de l'aider à trouver un équilibre dans sa vie future.

Qu'ils en soient remerciés.

Le club le soutient et fera toujours en sorte qu'il puisse trouver en France une seconde famille qui lui permette, et d'une de satisfaire ses envies de pratiquer son sport favori dans les meilleures conditions et, d'autre part, de grandir en tant qu'homme.

C'est là même l'essentiel de notre action

Ainsi, de sa propre initiative, le garçon a envoyé un courrier au journal France Ouest pour s'excuser de son geste. Preuve qu'Alkhassane apprend trés vite de ses erreurs

Le journaliste a fait paraître cette lettre et nous ne pouvons que le remercier de soutenir ce garçon, attachant à plus d'un titre.

Ci-dessous l'article :

Bruno Poirier

Le mea culpa d'Alkhassane Kake Makanera

A-t-on assisté à la naissance d'un réel talent à Avord, dimanche dernier, lors des Interrégionaux de cross-country ?

Alkhassane Kake Makanera a éclaboussé la course des cadets. Il se dit même qu'il pourrait être sur le podium des championnats de France, à Montauban, le 8 mars prochain. Certes, Alkhassane est facétieux, amuseur, insouciant, même, pour les plus magnanimes - je le suis ; irrévérencieux, chambreur, irrespectueux, certes, pour les plus critiques - je peux l'être, aussi. Mais il est Alkhassane Kake Makanera, un gamin de 16 ans qui découvre la France, le cross-country et bientôt, l'athlétisme sur piste. Et le jeune Guinéen, pour qui, courir est un jeu de courses (au pluriel) pourrait, un jour, devenir Français...

Son histoire est encore floue, mais il ne veut pas la ternir. Alors, suite à ses pitreries (simulacre de tir à la corde, pour chambrer ses camarades de course, course en arrière, pompes à l'arrivée...), des " gamineries " qui seraient pardonnées à un footballeur de haut niveau. Alors, suite au rapide portrait paru sur Ouest-France.fr, Alkhassane a adressé ses excuses, par la voie du " Courrier des lecteurs ", version numérique.

Voici ses mots :

" Message de : Kake Makanera Alkhassane "

" Madame, Monsieur bonsoir,

je suis Mr Alkhassane Kake Makanera, vainqueur de la course cadets demi-fond 5 500m à Avord de Dimanche 16/02/2020. Je tiens à présenter au public toutes mes plus plates excuses quant à mon comportement à l'arrivée de la course. Je n'aurais jamais pensé que cela puisse blesser qui que ce soit, ce n'était pas mon intention. Je comprends les réprimandes qui m'ont été faites et me rends compte de l'immaturité de mon geste. Soyez assurés que cela ne se reproduira pas. J'espère que le public saura me donner une seconde chance. Merci de la bienveillance dont vous pourrez faire preuve à mon égard.

Bien cordialement,

Mr Kake Makanéra Alkhassane. À très bientôt, L'équipe Ouest-France. "

Puise ce témoignage servir d'exemple aux personnes qui ont fait preuve de peu de discernement Dimanche lors de la remise des récompenses.

Featured Posts