Finale Nationale Equip' Athlé

En ce week end bien chargé qui a mis les jeunes athlètes à l’honneur, les minimes furent à l’honneur à Saint Renan (29) pour la finale nationale Equip’ Athlé.

Un petit rappel sur ce que sont les Equip’ Athlé : une équipe de 6 athlètes accompagnée d’un jeune juge, 13 performances prises en compte selon la table de cotation benjamins / minimes : le sprint, les haies, le demi-fond, saut horizontal, saut vertical, lancer translation, lancer rotation, relais, les 4 meilleures autres performances ainsi que le jeune juge selon son niveau.

A ce petit jeu, les benjamines et l’équipe 2 des minimes filles s’étaient déjà illustrées la semaine précédente en finale interrégionale en terminant toutes deux secondes.

Ce week end, les minimes garçons et donc une autre équipe de minimes filles étaient en lice pour se confronter à 47 autres équipes venues de toute la France.



1ère journée :


La première journée, consacrée aux courses féminines et aux concours masculins fut celle de la découverte de ce fameux niveau national, parfois impressionnant pour ces tous-jeunes athlètes. Abdel en fit l’amer expérience à la perche puisque, dans le meilleur concours, il fit ce que l’on pourrait qualifier de complexe d’infériorité par rapport à ces minimes, parmi les meilleurs français. Un peu inhibé, il ne fera mieux que 3m20. Même constat pour Ange au javelot, qui n’est pas un spécialiste. N’osant même plus s’échauffer, il termine son concours avec 25m. Pendant ce temps, Esteban, lui, est bien rentré dans sa compétition avec un record au poids porté à plus de 10m.

S’en est suivi des concours de longueur et de triple (en parallèle) ou Sylvestre, Valeri et Thibaut concourraient. Le premier nommé, avec son expérience, assure un premier saut perfectible à plus de 13m, puis un deuxième. Sa technique allant en s’améliorant, il retombe vers les 13m50 sur le quatrième, malheureusement mordu. Ce fut une autre paire de manche à la longueur ; par envie de bien faire, Valeri et Thibaut ont confondu intentions et crispations. Les deux ont cherché à mettre le maximum de vitesse sur leur course d’élan en oubliant les fondamentaux de la longueur. Résultat : pas une seule planche d’assurée et des performances dépassant de peu les 5m, loin de leurs prétentions. Dommage, car les conditions étaient bonnes, mais l’apprentissage continue. Un peu plus tard dans la journée, Sylvestre fit la même erreur sur sa longueur et sauve les meubles avec un dernier saut à 5m40.

Pendant ce temps, les satisfactions sont arrivées tout d’abord par Ange, qui bat à plusieurs reprises son record au saut à la perche et le porte à 3m40. Esteban sera insatisfait d’un très bon 47m83 au lancer du marteau.

Après cette première journée, les garçons sont un peu en retard par rapport à leur tableau de marche du fait des contreperformances en saut en longueur mais sont loin d’être ridicules.


Côté féminin, c’est Jade qui ouvre le bal par le 100m, et c’est une grosse responsabilité. Si l’on peut se ressaisir au cours d’un concours, ce n’est pas le cas dans une course. Un peu en manque de rythme, elle devra se contenter d’un 13’’75 loin de son record. Mais les conditions de vent n’étaient pas propices aux performances. Les hurdleuses furent elles, particulièrement bonnes. Marie termine en 12’’81, Eva s’offre un super record avec 1.3m/s de vent négatif : 13’’11 et Cyriane, pourtant de retour de blessure et en manque de pratique termine en 13’’45. Pauline, au pied levé, bat également son record sur le 200mH en 35’’27. S’en est suivit le demi-fond ou Jade a assuré une bonne course et où Aélaïg, dans une course très dense, s’est offert son record en 7’16’’89.


Le temps de fêter l’anniversaire d’Ange, tous ces athlètes sont partis se reposer une vue d’un réveil très matinal le dimanche.



2ème journée


A l’inverse de la première journée, les garçons courent le dimanche et les filles sont aux concours. Concours très matinal pour certaines comme Éva qui débute à 8h45 par la perche et Pauline, à la même heure au lancer du marteau.

Cela se passe bien pour Éva, qui, dans un concours parfait, franchis 2m40, puis 60, puis 70 puis 80 pour 3m00, elle échoue à 3m10 sur le seul essai qui lui restait. Record explosé pour la jeune fille.

se passe moins bien pour Pauline, qui n’était pas encore réveillée à son concours de marteau. Mal en place à l’échauffement, elle commence par 2 bulles avant de faire 30m07 au troisième essai sur 1 tour. Le quatrième ne sera également pas compté. Pauline se rattrapera en revanche au saut en hauteur où elle améliore son record en franchissant 1m48, une performance qui aura son importance au décompte des points.Ça

En pendant ce temps, Marie, à cause d’une petite gêne à la cuisse, se contentera de seulement 2 sauts en longueur, mais ils sont à 5m45 et 5m43, record largement battu grâce à une maîtrise intelligente du vent. Elle sera un peu moins en réussite au triple saut, se contentant de « seulement » 10m65. Le dernier essai, très bon sera mordu de peu. Toujours à la longueur, Jade assure 4m89 et Eva, sans marques 4m51.

A cause d’une entorse contractée deux semaines plus tôt, Cyriane ne fit pas le triple saut mais, malgré un manque de confiance évident, bat son record au lancer du javelot sur son dernier essai : 32m29, la Macaréna pour fêter ça.


Côté garçon, et côté course, le vent n’aide pas les sprinteurs, mais les garçons assurent : 6’’60 pour Sylvestre, 6’’83 pour Thibaud (les deux à -2.0), 12’’54 pour Valéri. Esteban en 8’’00 (-3.7). De même pour les hurdleurs : Abdel aurait probablement battu son record sans ce capricieux éole : 15’’61 (-2.1) malgré tout, Ange en 17’’95 dans la même série. Enfin, il fallait un demi fondeur, et c’est Valéri qui s’y est collé. Il avait un record en 3’26 avant le tour régional, amélioré en 3’17 et sur ce tour national, il se permet de courir en 3’09’’81, apportant des précieux points sur cette discipline qui était notre faiblesse.


L’épilogue de cette compétition fut les relais. Record de la saison pour les garçons avec cette équipe loin d’être composée de purs spécialistes : 28’’71. Les filles cafouillent leurs transmissions mais arrivent malgré tout au bout avec un chrono moyen de 31’’63.


Côté jeune juge, la bonne nouvelle nous est venue de Noélye, qui obtient son diplôme de jeune juge national. Félicitation à celle, c’est un grand accomplissement. De plus, son diplôme permet à l’équipe d’apporter 5 points supplémentaires. Simon Bouteloup marquera 15 points pour son équipe.




La sélection, notamment pour les filles fut très compliquée étant donné la densité et l’homogénéité de ces filles. Une bonne dizaine aurait pu prétendre à rentrer dans cette équipe et celles qui ne furent pas sélectionnées auraient certainement eu leur place dans cette compétition. Cependant, tous les athlètes présents ont répondu présent en battant au minimum 1 record. L’ambiance de ces 3 jours (puisque nous sommes partis le vendredi soir) me fait dire que ces athlètes garderont longtemps en mémoire ce déplacement. Ils ont beaucoup appris sur ce qu’est un niveau national de compétition. Je les estime équipés et prêts à faire leurs preuves en cadets et cela est le but d’une école d’athlétisme.

Côté performance, les filles termineront à une excellente 10ème place, bien au-dessus de ce qu’on pouvait espérer. Les garçons, arrivés avec le 39ème total, repartent avec une 27ème place bien méritée. Ainsi les athlètes, malgré quelques contre-performances (mais comment peut il en être autrement sur 36 engagements), ont parfaitement géré leur compétition.

Un grand bravo à eux.

Un grand merci à Christian Clavier qui nous a accompagnés tout au long de ce week end et dont les conseils auront été très précieux.


La saison est donc terminée pour les Benjamins / Minimes de Tours.

Mais une saison en chassant l’autre, le répit sera de courte durée car la nouvelle saison débute dès le 12 Novembre avec les championnats départementaux.

Mots-clés :

Featured Posts